Notre équipe et C.A.

Jolette Côté

Fondatrice et Présidente du C.A.

Québécoise d’origine haïtienne. Éducatrice à la petite enfance depuis plus de 10 ans. Bachelière en éducation sociale et Art à l’UQAM avec spécialisations en intervention psychosociale, communications et immigration et relations interethniques.

D’aussi loin que je me souvienne, l’éducation et le développement des enfants m’ont toujours fascinés. Lorsque j’étais entourée des tout-petits, en tant qu’éducatrice, il ne se passait pas une seule journée sans qu’on me questionne sur ma couleur de peau.

Leur curiosité grandissante sur les traits ethniques et physiques m’amenait constamment à développer des techniques d’apprentissage originales et mieux adaptées à leurs besoins pour tenter le plus possible de les informer sur la beauté de la diversité québécoise.D’ailleurs , ce sont eux qui ont initié le projet Couleurs d’enfants. Un projet qui déconstruit les préjugés à caractère racial et physique et qui valorise l’importance de la représentativité de la diversité dans les outils pédagogiques.

Yanie Gélinas

Développement de carrière / relations interethniques et membre du C.A.

J’ai toujours évolué dans des milieux hauts en couleur. Que ce soit au travail ou dans mes loisirs, l’ouverture à l’autre et aux nouvelles expériences a toujours été indispensable. Avec les années, j’ai su identifier les valeurs qui m’animent.

L’ouverture et l’inclusion sont prédominantes et motivent tous mes choix depuis. J’ai donc combiné le certificat en immigration et relations interethniques et la majeure en développement de carrière à l’UQAM. Je compte par la suite faire la maîtrise en médiation interculturelle de l’Université de Sherbrooke.

Avec Couleurs d’enfants, j’ai envie de déconstruire les préjugés présents dans notre société et le désir d’accompagner les personnes issues de la diversité, de partager la curiosité que j’ai en si grande quantité pour partir à la découverte de l’autre et de ce que nous avons à nous apporter.

Maria Guirchan

Travailleuse sociale et membre du C.A.

Mère de deux enfants de 9 et 4 ans et demi, j’ai un parcours professionnel diversifié. J’ai été préposée aux bénéficiaires en CHSLD et éducatrice en CPE. J’ai aussi une certaine expérience en service de garde. Présentement, je suis animatrice en maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.

J’ai obtenu deux certificats à l’Université en immigration et relations interethniques , en intervention psychosociale et je termine présentement ma dernière année de BAC en travail social.

Ce projet m’interpelle car j’ai moi-même été victime de racisme et de discrimination et cela continue aujourd’hui. Par contre, je crois sincèrement que les générations futures seront plus sensibilisées à la question. Cette formation est donc pertinente, car nous ciblons autant les adultes que les enfants, en essayant de mieux comprendre le racisme, la discrimination, l’immigration et l’intégration.

Valérie Ellzy-Robert

Directrice de CPE et membre du C.A.

Mes origines sont Européennes (Italienne, Allemand et Suisse) plusieurs ayant vécu en Égypte. Mon attachement à l’international et aux diversités culturelles vient très probablement de tout mes gènes différents! Je suis mère de 4 enfants et grand-maman de 2 petits-enfants. J’ai étudié en santé mentale et en déficience intellectuelle à l’Université de Montréal.

Cela fait plusieurs années que je travaille avec les enfants, tout d’abord en éducation spécialisé en tant qu’intervenante avec les enfants autistes, une cause à laquelle je suis très attachée et pour laquelle je suis une ardente combattante étant moi-même mère de 2 adolescents autistes.

Depuis plusieurs années maintenant je continue ma mission d’aider les enfants en tant que Directrice générale en centre de la petite enfance en sensibilisant les intervenants / familles au besoin de maximiser le potentiel des jeunes enfants dans tous leurs aspects du développement et en véhiculant l’importance du plaisir dans l’apprentissage.

Le développement des enfants et leur intégration en garderie ou scolaire demeurent une priorité pour moi, nonobstant de leur statut, leurs difficultés, leurs histoires ou leur appartenance culturelle. Briser ces critères et ces différences sont pour moi essentielles au bon fonctionnement d’une Société.

Karen Kénol-Maurrasse

Travailleuse sociale au CISSS en santé mentale et membre du C.A.

Étant une grande passionnée en relation humaine, j’ai réalisé mon Baccalauréat en travail social à l’Université de Montréal. J’ai aussi complété trois certificats dont un en intervention auprès des jeunes, en gérontologie et en action communautaire, qui m’ont permis d’agrémenter mon bagage de connaissances.

Mon parcours académique m’a permis de développer ma capacité à contribuer activement à la résolution des problèmes sociaux. Œuvrant présentement auprès d’une clientèle adulte aux prises avec des problèmes de santé mentale, je constate tous les jours l’importance que joue la période de l’enfance dans la construction des perceptions du monde.

Effectivement, il m’est arrivé à maintes reprises, au sein de mon travail, de prendre conscience que plusieurs des difficultés des usagers ont un lien étroit avec leur expérience de vie antérieure. En ce sens, ce qui m’intéresse au sein de ce projet est d’accompagner les jeunes à une étape cruciale de leur vie afin de leur permettre de cheminer en tant qu’individu.

En tant que minorité visible, je suis consciente des enjeux discriminatoires auxquels ils peuvent être confrontés, ce qui m’amène à avoir une vision écosystémique de notre identité culturelle. Par conséquent, il est tout en mon honneur de faire partie de l’équipe de Couleurs d’enfants car ce projet concorde avec mes valeurs personnelles.

Marie-Christine Chevalier

Professeure de danse et Consultante en communication

Spécialiste en danse dans une école en adaptation scolaire, la différence et sa beauté m’a toujours attirée. Pour moi, la différence, quelle qu’elle soit, apporte une beauté au monde et enrichit nos relations. Ces mêmes différences, qui sont pour moi une valeur ajoutée, suscitent parfois de la méfiance. C’est cette méfiance que j’ai envie de comprendre et de transformer en ouverture. Pour moi, dépasser nos frontières, voir au delà des murs et se sentir les uns et les autres: c’est le but de la vie.*

​Je souhaite à travers les communications, apporter un peu plus de compréhension pour créer des relations harmonieuses et faire de nous des humains aimants et attentionnés.

*Inspirations: Le film La vie secrète de Walter Mitty. (Traduction libre)

Share This