Témoignages

Éducatrice depuis 18 ans, travaillant dans des CPE et mère de 4 enfants métisses, je suis grandement interpellée par le projet.

Les enfants naissent tous égaux, sans préjugés en ce qui concerne la couleur,  la langue, la culture ou la religion. Chaque enfant est unique et possède un bagage familial qui le nourrit dans sa globalité. Alors c’est à nous éducateurs et éducatrices, qui sommes les premiers à accueillir  l’enfant et ses parents, de veiller à ce qu’ils soient bien reçus. Il faut inclure l’enfant et sa famille dans notre milieu et dans notre société, car ils méritent d’être respectés , quelles que soient leurs origines . 

Notre travail est important pour l’avenir de tous les enfants. Soyons conscients du fait que  nos préjugés nuisent à leur intégration.

Sandra Mora

Éducatrice en CPE, Montréal

 Quoique ce ne soit pas mon domaine d’étude (finissante au BAC en géologie), les causes sociales me tiennent beaucoup à cœur. Cela fait quelques années déjà que je me penche sur les causes et les effets du racisme. Ayant été témoin de plusieurs discours et actes racistes, j’ai vite compris que ce type de comportement découlait d’une ignorance collective. Je me suis renseignée sur le sujet du racisme par l’intermédiaire de personnes ressources et des médias (réseaux sociaux, documentaires, livres, etc.). En approfondissant sur le sujet  j’ai découvert mes propres biais cognitifs et j’ai pu ainsi amorcer les changements requis dans mon comportement. C’est alors que j’ai compris l’importance de l’éducation et l’importance de communiquer mon savoir aux autres afin  de participer au développement d’une culture antiraciste.

Audrey Lessard

Mère de deux enfants de 9 et 5 ans, j’ai un parcours professionnel diversifié. J’ai été préposée aux bénéficiaires en CHSLD et éducatrice en CPE. J’ai aussi une certaine expérience en service de garde. Présentement, je suis travailleuse sociale auprès des femmes en difficultés.
Ce projet m’interpelle car j’ai moi-même été victime de racisme et de discrimination et cela continue aujourd’hui. Par contre, je crois sincèrement que les générations futures seront plus sensibilisées à la question. Les formations de Couleurs d’enfants sont donc pertinentes, car nous ciblons autant les adultes que les enfants dans leur inclusion.
Maria Guirchan

Membre du CA et travailleuse sociale

Œuvrant présentement auprès d’une clientèle adulte aux prises avec des problèmes de santé mentale, je constate tous les jours l’importance que joue la période de l’enfance dans la construction des perceptions du monde. Effectivement, il m’est arrivé à maintes reprises, au sein de mon travail, de prendre conscience que plusieurs des difficultés des usagers ont un lien étroit avec leur expérience de vie antérieure. En ce sens, ce qui m’intéresse au sein de ce projet est d’accompagner les jeunes à une étape cruciale de leur vie afin de leur permettre de cheminer en tant qu’individu. En tant que minorité visible, je suis consciente des enjeux discriminatoires auxquels ils peuvent être confrontés, ce qui m’amène à avoir une vision écosystémique de notre identité culturelle. Par conséquent, il est tout en mon honneur de contribuer à la mission de Couleurs d’enfants car ce projet concorde avec mes valeurs personnelles.

Karen K- Maurrasse

Membre du CA et travailleuse sociale CISSS